Bibliographie du document «Œuvrer pour la formation des policiers»

  • ARDOINO, J. (1976). Au filigrane d’un discours: la question du contrôle et de l’évaluation.
    Préface à l’ouvrage de M. Morin. L’imaginaire dans l’éducation permanente. (pp.9-39). Paris: Gauthier-Villars
  • ARENDT, H. (1995). Qu’est-ce la politique. Paris: Seuil.
  • ARSAC, L. (2003). Les fiches de lecture de la Chaire D.S.O. de l’ouvrage de M. Castells (Fayard, 1999)
    L’ère de l’information, tome 2: Le pouvoir de l’identité.
  • ATTAL, Y. (2003). Les fiches de lecture de la Chaire D.S.O. de l’ouvrage de M. Crozier & E. Friedberg. (Seuil, 1981).
    L’acteur et le Système, les contraintes de l’action collective.
  • BAUDOUIN, J.-M. (1999/1-2). La compétence et le thème de l’activité: vers une nouvelle conceptualisation didactique de la formation. In Raisons éducatives. N°2.
    L’énigme de la compétence en éducation. (pp.149-168). Paris-Bruxelles: De Boeck & Larcier.
  • BAUDOUIN, J.-M. (2001). Théorie de l’action et éducation (introduction). In J.-M Baudouin, J. Friedrich (Ed.) Raisons éducatives. Théories de l’action et éducation. (pp.7-23). Paris-Bruxelles: De Boeck & Larcier.
  • BAUMAN, Z. (1998). Le coût humain de la mondialisation. Paris: Hachette.
  • BELLIER, S. (1999). La Compétence. In Ph. Carré, P. Caspar, E. Bourgeois, J.-P. Boutinet, G. Jobert, G. Le Boterf (Ed.) Traité des sciences et techniques de la formation (pp.223-243) Paris: Dunod.
  • BERCOVITZ, A. (1979). Le savoir est dans le discours partagé. In Education permanente. N°49/50. La formation de formateurs. (pp.85-99). Arcueuil: Education permanente.
  • BERRY, J. W. (1999). Acculturation et adaptation. In M.-A. Hily & M.-L. Lefebre (Ed.), Identité collective et altérité (pp 177-196). Paris: L’Harmattan.
  • BERTRAND, P. (1967). Histoire de la Police genevoise. Genève: Département de justice et police de la République et Canton de Genève.
  • BEZILLE, H. (1985). Les interviewés parlent. In A. Blanchet. L’entretien dans les sciences sociales. (pp117-146) Paris: Dunod.
  • BLANCHET, A. (1985). L’entretien dans les sciences sociales. Paris: Dunod.
  • BOLLE, P.-H. (2001). La sécurité en Suisse: un concept multiforme et protéiforme. In revue de criminologie et de police technique et scientifique. N° 4/2001. (pp387-394). Genève: Meichtry.
  • BONVALOT, G. & COURTOIS, B. (1982). L’individualisation de la formation professionnelle des adultes: un pas vers l’autoformation. In Education permanente. N°66. La formation des jeunes sans emploi. (pp.61-72) Arcueuil: Education permanente.
  • BORZEIX, A. & LINHART, D. (1990). Les identités en parole, entreprise et pratiques langagières. In Chanlat, J.-F. (coord). L’individu dans l’organisation, les dimensions oubliées. (pp.115-137). Laval: Université de Laval.
  • BOUCLET, M. & HUGUET, P. (1999-4). Agir simultanément sur les compétences et sur l’organisation du travail. Un nouveau défi pour les formateurs. In Education permanente. N°141. La logique des compétences. (pp.7-22). Arcueuil: Education permanente.
  • BOURDIEU, P. (1994). Raison pratiques, sur la théorie de l’action. Paris: Seuil.
  • BOURGEOIS, E. (1996-3). Identité et apprentissage. In Education permanente. N°128. Formation et dynamique identitaire. (pp.27-35). Arcueuil: Education permanente.
  • BRODEUR, J-P. (1998). Sociologie de la force publique (à propos de l’ouvrage de Dominique Monjardet). In revue de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/1998. (pp105-111). Genève: Meichtry.
  • CALOZ-TSCHOPP, M.-C. (2004). Parole, Pensée, Violence dans l’Etat, une démarche de recherche. (Vol I). Contraintes, Dilemmes, Positions des travailleurs du service public.(Vol.II). Le devoir de fidélité à l’Etat entre servitude, liberté, (in) égalité. (Vol.III). Paris: L’Harmattan.
  • CAMILLERI, C. (1999). Stratégies identitaires: les voies de la complexification. In M.-A. Hily & M.-L. Lefebre (Ed.), Identité collective et altérité (197-212). Paris: Harmattan.
  • CAMILLERI, C. (1990). Identité et gestion de la disparité culturelle: essai d’une typologie. In C. Camilleri, J. Kastersztein, E.M. Lipiansky & al. (Ed.), Stratégies identitaires (pp.85-110) Paris: PUF.
  • CAMILLERI, C. & VINSONNEAU, G. (1996). Psychologie et culture: concepts et méthodes. Paris: Armand Colin.
  • CARRE, Ph. (1998-3). Motivation, engagement, « conation »: les aspects dynamiques du rapport à la formation. In Education permanente. N°136. Motivation et engagement en formation. (pp.7-14). Arcueuil: Education permanente.
  • CARRE, Ph. & CASPAR, P. (1999). Traité des sciences et techniques de la formation. E. Bourgeois, J.-P Boutinet, G. Jobert, G. Le Boterf (Ed.) Paris: Dunod.
  • CATHALA, F. (1984). La police face à la criminalité. Paris: Champ de mars.
  • CENTLIVRES, P. & GIROD, I. (2000). Les défis migratoires. Actes du colloque CLUSE « Les défis migratoires à l’aube du troisième millénaire » (Neuchâtel, 1998). Zurich: SEISMO.
  • CHANLAT, J.-F. (1990). Vers une anthropologie de l’organisation. In Chanlat, J.-F. (coord). L’individu dans l’organisation, les dimensions oubliées. (pp.3-25). Laval: Université de Laval.
  • CHANLAT, J.-F. (1990). L’Être humain, un être de parole. In Chanlat, J.-F. (coord). L’individu dans l’organisation, les dimensions oubliées. (pp.33-35). Laval: Université de Laval.
  • CHANLAT, J.-F. & BEDARD, R. (1990). La gestion une affaire de parole. In Chanlat, J.-F. (coord). L’individu dans l’organisation, les dimensions oubliées. (pp.79-99). Laval: Université de Laval.
  • CHANLAT, J.-F. (1990). L’Être humain, un étranger pour autrui. In Chanlat, J.-F. (coord). L’individu dans l’organisation, les dimensions oubliées. (pp.375-378). Laval: Université de Laval.
  • CHALOM, M. (1998). Le policier et le citoyen, pour une police de proximité. Montréal: Liber.
  • CHALOM, M & LEONARD, L. (2001) Insécurité, police de proximité et gouvernance local. Paris: Harmattan.
  • CHALOM, M. (2001). Sentiment de sécurité et police de proximité: un rendez-vous manqué ? In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/2001. (pp.103-116). Genève: Meichtry.
  • CHALOM, M. & COTE, M. (2003). Insécurité et délinquance de rue: repenser la sécurité urbaine ? In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/2003. (pp.73-84). Genève: Meichtry.
  • CHAPELLE, G. (2003). Façonner sa vie: entre désir et contraintes sociales. In revue Sciences Humaines. N°40. Former, se former, se transformer, de la formation continue au projet de vie. (pp.6-8). Paris: Sciences Humaines.
  • CLOT, Y. (2001-1). Les activités impossibles. In Education permanente. N°146. Clinique de l’activité et pouvoir d’agir. (pp.7-16) Arcueuil: Education permanente.
  • CLOT, Y. (1998). Le travail sans l’homme ? Pour une psychologie des milieux de travail et de vie. (2e éd.). Paris: La Découverte & Syros.
  • CLOT, Y. (1999a). De Vygotski à Leontiev, via Baktine. In Y. Clot (Ed.), Avec Vygotski. (pp.165-188). Paris: La Dispute.
  • CLOT, Y. (2000). La formation par l’analyse du travail. Pour une troisième voie. In Maggi, B. (dir.). Manières de penser, manières d’agir en éducation et en formation. (pp.133-147). Paris: PUF.
  • CLOUZOT, O. & BLOCH, A. (1997). Les conditions d’apprentissage. In Apprendre autrement. (pp.61-97). Coll. Poche. Paris: éd. d’Organisation.
  • COHEN-EMERIQUE, M. (1987). Réflexions sur la formation des praticiens dans le champ interculturel ; construction et dynamique de l’identité culturelle. Les Amis de Sèvres, 125, 102-117.
  • COHEN-EMERIQUE, M. (1987). Identité et relation à l’autre. Migrants-Formation, 69, 1-106.
  • COHEN-EMERIQUE, M. (2002). Menace à l’identité personnelle chez les professionnels en situation interculturelle. In H. Malewska-Peyre, F. Tanon & C. Sabatier. (pp.190-253) Identité, Altérité et Acculturation. Paris: Harmattan.
  • COHEN-EMERIQUE, M. (1988). Connaissance d’autrui et processus d’attribution en situations interculturelles. Cahier de sociologie économique et culturelle. Ethnopsychologie, 10 (12), 95-109.
  • COHEN-EMERIQUE, M. & HOHL, J. (1999). La menace identitaire chez les professionnels en situation interculturelle: le déséquilibre entre scénario attendu et scénario reçu. Etudes ethniques au Canada, (Vol XXI), 1, 106-123.
  • Concept général en matière de formation dans le domaine de la police et de la justice pénale. (Rapport phase 4 CCDJP, Berne le 13 novembre 2003).
  • CORTESSIS, S. (2002). Le comédien entre ombre et lumière. In Cahiers de la section des Sciences de l’Education. Genève: Université de Genève.
  • COTE, M. & CHALOM, M. (2003). Insécurité et délinquance de rue: repenser la sécurité urbaine ? In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/2003. (pp.73-84). Genève: Meichtry.
  • COURTOIS, B. (1989). L’apprentissage expérientiel: une notion et des pratiques à déchiffrer. In Education permanente. N° 100/101. Apprendre par l’expérience (pp.7-12). Arcueuil: Education permanente.
  • CUSSON, M. (2003). Les territoires de la délinquance. In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N° 4/2003. (pp.387- 396). Genève: Meichtry.
  • CUSSON, M. (2000). Qu’est-ce que la sécurité intérieure ? In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N° 4/2000. (pp.387-403). Genève: Meichtry.
  • DASEN, P. R., & OGAY, T. (2000). Les stratégies identitaires: une théorie appelant un examen (inter)culturel comparatif. In I. Costa-Lascoux, M.-A Hily & G. Vermès (Ed.), Pluralité des cultures et dynamiques identitaires. Hommage à Carmel Camilleri (pp.55-80). Paris: Harmattan.
  • DAVEZIES, Ph. (1993-3). Eléments de psychodynamique du travail. In Education permanente. N°116. Comprendre le travail. (pp.33-46). Arcueuil: Education permanente.
  • DELACHAUX, P. (2003). Flic de Quartier. Genève: Zoé
  • DEJOURS, C. (1998). Souffrance en France, la banalisation de l’injustice sociale. Paris: Seuil.
  • DEMORGON, J. & LIPIANSKY, E.M. (1999). Guide de l’interculturel en formation. Paris: Retz.
  • DENIS, N. (1998) (2°). Tolerance zero, policing a free society. In Choise in Welfare. N°35. London: The Institute of economic affairs-health and welfare unit. HOPKINS BURKE, R. (1998). Tolerance zero. Leicester: Perpetuity press.
  • DIEU, F. (2001). Aperçu sur les expériences françaises de police de proximité. Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N° 3/2001. (pp.259-270). Genève: Meichtry.
  • DJARDEM, F. (1997). Quelle identité dans l’exil ? Paris: Harmattan.
  • DOMINICE, P. (1990). Les adultes et leurs psychologies. In L’histoire de vie comme processus de formation. (pp.39-64). Coll. Défi-Formation. Paris: L’Harmattan.
  • DOMINICE. P. (1995). Savoir produire du savoir. In revue Questions de formation. (vol V.). N°10. (pp.47-57). Louvain-la-Neuve: FOPA – Université Catholique de Louvain.
  • DOMINICE, P. (1996). Apprendre à se former. In L’Adulte en formation – Regards pluriels. Paris & Bruxelles: E. Bourgeois & De Boeck.
  • DOMINICE, P. (1998, 1-2). La contribution de l’approche biographique à la connaissance de la formation. In revue Raisons éducatives. (pp.277-291). Bruxelles: De Boeck.
  • DONZELOT, J. & WYVEKENS. A. (2000). Community policing « Chicago style ». In Les Cahiers de la sécurité intérieure. Polices post-communistes. (pp.245-267). N°41. Paris: IHESI.
  • DUBAR, Cl. (1998). Socialisation et construction identitaire. In Ruano-Borbalan J.-Cl. (coordonné par), L’identité, l’individu, le groupe, la société (pp.135-141). Auxerre: Sciences Humaines.
  • DURRIVE, L. (1999). Accompagner et former en situation de travail: approche ergologique. In Education permanente. N°139. Apprendre des situations. (pp.199-218) Arcueuil: Education permanente.
  • ELIAS, N., (1987). La société des individus. Paris: Fayard.
  • ENDRIQUEZ, E. (1977). La formation discipline ou antidiscipline. In Science et Culture. Education ou aliénation permanente ? Repères mythiques et politiques. Montréal: Science et culture.
  • FALZON, P. & TEIGER, C. (1999). Ergonomie et formation. In Carré, P. & Caspar, P. (dir.). Traité des sciences et des méthodes de l’analyse du travail. (pp.145-162) Paris: Dunod.
  • FERAUD, H. (1979). Le rôle social de la police dans la prévention de la criminalité dans une société moderne et plus particulièrement, dans la prévention de la délinquance juvénile. Etudes relatives à la recherche criminologique (Vol XVI), La police et la prévention de la criminalité. Strasbourg: Comité européen pour les problèmes criminels.
  • FONTENEAU-DEHENNAULT, F. (2002). Une Psy chez les flics. Paris: E-dite.
  • FOUCAULT, M. (1975). Surveiller et punir. Paris: Gallimard.
  • GILBERT, P. & PARLIER, M. (1992). La compétence: du mot-valise, au concept opératoire. In revue Actualité de la formation permanente. N°116. (pp.14-18). Paris: Centre INFFO.
  • GIRIN, J. (1990). Problème du langage dans les organisations. In Chanlat, J.-F. (coord). L’individu dans l’organisation, les dimensions oubliées. (pp.37-77). Laval: Université de Laval.
  • GRAVE, P. (2003). L’identité professionnelle des formateurs. In revue Sciences Humaines. N°40. Former, se former, se transformer, de la formation continue au projet de vie. (pp.38-43). Paris: Sciences Humaines.
  • HANIQUE, F. & JOBERT, G. (2002). Au guichet, le genre fait loi. Mais comment l’observer ? In Hubault, F. (coord.). La relation de service, opportunités et questions nouvelles pour l’ergonomie. (pp.253-272) Séminaire Paris I 14-18 mai 2001. Toulouse: Octares,
  • HAUGE, M.R. (1979). Attitude du public à l’égard de la police et de son rôle préventif. Etudes relatives à la recherche criminologique (Vol XVI), La police et la prévention de la criminalité. Strasbourg: Comité européen pour les problèmes criminels.
  • HERSCH. J. (1981). L’étonnement philosophique, une histoire de la philosophie. Paris: Gallimard.
  • HOHL, J. (1993). Le choc culturel, instrument de connaissance et de communication interculturelle. Repères, essai en éducation, 15, 27-46.
  • HOUDE, R. (1989). Les transitions de la vie adulte et la formation expérientielle. In Education permanente. N°100/101. Apprendre par l’expérience (pp.142-150). Arcueuil: Education permanente.
  • HUGO, V. (éd.1973) Les Misérables. Paris: Gallimard
  • D’IRIBARNE, A. (2003). Les stratégies marchandes de la formation. In revue Sciences Humaines. N°40. Former, se former, se transformer, de la formation continue au projet de vie. (pp.32-35). Paris: Sciences Humaines.
  • JEANJEAN, M. (1990). Un ethnologue chez les policiers, Paris: A.M. Métailié.
  • JOBERT, G. (1987). Une nouvelle professionnalité pour les formateurs d’adultes. In Education permanente. N° 87. Projet formation-action. (pp.19-33). Arcueuil: Education permanente.
  • JOBERT, G. (1999). L’intelligence au travail. In Ph. Carré, P. Caspar, E. Bourgeois, J.-P. Boutinet, G. Jobert, G. Le Boterf (Ed.) Traité des sciences et techniques de la formation (205-221) Paris: Dunod.
  • JOBERT, G. (2000). Travailler est-ce penser ? De l’action intelligente à l’intelligence de l’action. In Hubault, F. (coord.). Comprendre que travailler c’est penser, un enjeu industriel de l’intervention ergonomique. Toulouse: Octares.
  • JOBERT, G. (2000-2). Dire, penser, faire. A propos de trois métaphores agissantes en formation des adultes. In Education permanente. N°143. Apprentissages et évaluations. (pp.7-28). Arcueuil: Education permanente.
  • JOBERT, G. (2003). De la qualification à la compétence. In revue Sciences Humaines. N°40. Former, se former, se transformer, de la formation continue au projet de vie. (pp.36-37). Paris: Sciences Humaines.
  • KAFKA, F. (1988). Dans la Colonie pénitentiaire. Paris: Flammarion.
  • KARNAS, G. (2002). Psychologie du travail. Coll. Que sais-je ? Paris: PUF
  • KAUFMANN, J.-Cl. (1996). L’entretien compréhensif. Coll. 128. Paris: Nathan.
  • KELLING, G. & WILSON, J.-Q (1982). The police and neighbourhood safety, broken windows. Atlantic monthly.
  • KELLING, G. & WILSON, J.-Q (1994). La police et la sécurité du voisinage, les vitres cassées. In Cahier de la sécurité intérieure. N°14. (p.163-180). Paris: IHESI
  • KITSUSE, J. & CICOUREL, A. (1963) Note sur l’utilisation des statistiques officielles. In Social Problems. N°XI (pp.131-139). Traduit par Robert, Ch.-Nils & Sardi, M. (1996) Modeste note sur une note qui l’est moins. (p.2) in Pénombre, La lettre grise, n°2, (vol1). Genève: Université de Genève.
  • LANDRY, F. (1989). La formation expérientielle: origine, définitions et tendances. In Education permanente. N° 100/1001. Apprendre par l’expérience (pp.13-22). Arcueuil: Education permanente.
  • Le Petit Larousse illustré 1999. © Larousse, 1998.
  • LAYOLE, G. (1994). Va-t-on vers des révisions déchirantes ? In Education permanente. N°118. La formation en entreprise. (pp.133-148). Arcueil: Education permanente.
  • LEANZA, Y., OGAY, T., DASEN, P. & PERREGAUX, C. (1999). Introduction. L’intégration en Suisse: un cas particulier ? In Y. Leanza, P. Dasen, T. Ogay & C. Perregaux, (Ed.), Intégration et Migrations pluridisciplinaires. (pp.17-41). Paris: Harmattan.
  • LE BOTERF, G. (1994). La compétence: un savoir-agir reconnu. In De la compétence, essai sur un attracteur étrange. Paris: éd. d’Organisation.
  • LE BOTERF, G. (1998-2). Evaluer les compétences. Quels jugements ? Quels critères ? Quelles instances ? In Education permanente. N°135. La compétence au travail. (pp.143-166). Arcueuil: Education permanente.
  • LE BOTERF, G. (1999) De l’ingénierie de la formation à l’ingénierie des compétences: Quelles démarches ? Quels acteurs ? Quelles évolutions ? In Ph. Carré, P. Caspar, E. Bourgeois, J.-P. Boutinet, G. Jobert, G. Le Boterf (Ed.) Traité des sciences et techniques de la formation (pp.335-352) Paris: Dunod.
  • LE BOTERF, G. (1999). Les défis posés à l’ingénierie de formation et à la production des expertises collectives. Quelles évolutions prendre en compte ? Quelles conséquences pratiques ? Journée d’étude: Ingénierie des dispositifs de formation à l’international. Novembre 1999, Montpellier.
  • LE BOTERF, G. (2000). Apprendre de l’expérience. In Construire les compétences individuelles et collectives. (pp.83-101). Paris: éd. d’Organisation.
  • LE GALL, J.-M. (1992). La Gestion des Ressources Humaines. Paris: PUF.
  • LEJEUNE, Ph. (1975). Le pacte autobiographique. Paris: Seuil.
  • LEPLAT, J. (1995-2). A propos des compétences incorporées. In Education permanente. N°123. Le développement des compétences. (pp.101-114). Arcueuil: Education permanente.
  • LEPOUTRE, D. (1997). Les réunois, i’mangent du mafé ! Tensions interethniques et acculturation dans une jeunesse de banlieue. Migrants-Formation, 109, juin, 168-182.
  • LEROUX, N. (1999-2). La formation d’une identité organisationnelle: les agents de sécurité RATP. In Education permanente. N°139. Apprendre des situations. (pp.219-234) Arcueuil: Education permanente.
  • LESECHE, D. (2003) Les fiches de lecture de la Chaire D.S.O de l’ouvrage de P. Berger & T. Luckmann. (Armand Colin, 1996) La construction sociale de la réalité.
  • LEVY, P. (1990). Les technologies de l’intelligence. Paris: Découverte.
  • L’HEUILLET, H. (2001). Basse politique haute police: une approche historique et philosophique de la police. Paris: Fayard.
  • L’HEUILLET, H. (2001). La généalogie de la police. In Cultures et conflits: Approches comparées des polices en Europe. Paris: L’Harmattan.
  • LHUILIER, D. (1987). Les policiers au quotidien. Une psychologue dans la Police. Paris: Harmattan.
  • MAALOUF, A. (1998). Les Identités meurtrières. Paris: Grasset & Fasquelle.
  • MAILLARD, A. & TAFELMACHER, C. (1999). « Faux réfugiés » ? La politique suisse de dissuasion d’asile 1979-1999. Lausanne: d’En-bas.
  • MALGLAIVE, G. (1990) Le savoir en usage, savoir de la pratique. In Enseigner à des adultes. (pp.89-96). Paris: PUF.
  • MASINGUE, B. (1999) Pilotage des politiques de formation. In Ph. Carré, P. Caspar, E. Bourgeois, J.-P. Boutinet, G. Jobert, G. Le Boterf (Ed.) Traité des sciences et techniques de la formation (pp.355-378). Paris: Dunod.
  • MAYEN, P. (1999). Des situations potentielles de développement. In Education permanente. N°139. Apprendre des situations. (pp.65-86). Arcueuil: Education permanente.
  • MEAD, M. (1971). Le fossé des générations. Paris: Denoël
  • MENDEL, G. (1998). L’acte est une aventure, du sujet métaphysique au sujet de l’acte pouvoir. Paris: La Découverte.
  • MONJARDET, D. (1985). A la recherche du travail policier. In revue Sociologie du travail. N°27 (4). (pp391-407). Paris: Association pour le développement de la sociologie du travail.
  • MONJARDET, D. (1996). Ce que fait la police. Sociologie de la force publique. Paris: Découverte.
  • MONJARDET, D. (2002). L’insécurité: police et sécurité dans l’arène électorale. In revue Sociologie du travail. N°4-oct-déc. La sociologie, les sociologues et l’insécurité. (pp543-580). Paris: Association pour le développement de la sociologie du travail.
  • MOHR, C. (2001). Le changement administratif dans un contexte de police communautaire. In Bulletin d’information et d’inspiration pour managers publics. Vol.16. N°1. Paris: ENAP
  • NADEAU, J.-G. (1989). Un modèle praxéologique de formation expérientielle. In Education permanente. N°100/101. Apprendre par l’expérience (pp.97-108). Arcueuil: Education permanente.
  • NEUBERG, M. (1991). Théorie de l’action, textes majeurs de la philosophie analytique de l’action. Liège: Mardaga.
  • OGAY, T. (1999). Analyse des situations conflictuelles: l’apport de la psychologie sociale. Conflict Mediation and Resolution: the contribution of social psychology. European Journal of Intercultural Studies, 3, 1998, (Vol. 9).
  • PASTRE, P. (2001-3). Les compétences professionnelles de développement. In Revue de la Cfdt. N°39. (pp.3-10).
  • PERRIN, N. (1997). Mise en oeuvre d’un modèle d’analyse des dispositifs de formation: Intérêt et limites d’un modèle face à la singularité de toute situation. In Cahier de la section des sciences de l’éducation (n°82). B. Michel, B. Morand-Aymon, N. Perrin, J. Stroumza (Ed.), Ingénierie, évaluation et qualité en formation: Dispositif et démarche d’analyse (pp.117-167) Genève: Université de Genève.
  • PETITJEAN, N. (2003) Les fiches de lecture de la Chaire D.S.O. de l’ouvrage de C. Dubar. (Armand Colin, 1998). La socialisation: construction des identités sociales et professionnelles.
  • PINEAU, G. & LE GRAND, J.-L. (1993). Les histoires de vie. Paris: PUF
  • PREVOST , H. (1994). L’individualisation de la formation: Autonomie et / ou socialisation. Lyon: Chronique sociale.
  • RABARDEL, P. & SIX, B. (1995). Outiller les acteurs de la formation pour le développement des compétences au travail. In Education permanente. N°123. Le développement des compétences. (pp.33-46). Arcueuil: Education permanente.
  • REVAZ, F. (1997). Les textes d’action. Publication du Centre d’Etudes Linguistiques des Textes et des Discours. Université de Metz, Faculté des Lettres et Sciences Humaines. Paris: Klincksieck.
  • RICOEUR, P. (1985). Temps et Récit: L’intrigue et le récit historique. Paris: Seuil.
  • RICOEUR, P. (1986). Du texte à l’action, essai d’herméneutique (Vol II). Paris: Seuil.
  • RICOEUR, P. (1995). La critique et la conviction. (entretien avec François Azouvi et marc de Launay). Paris: Calmann.Lévy.
  • ROELENS, N. (1989). La quête, l’épreuve et l’oeuvre: la construction du penser et de l’agir à travers l’expérience. In Education permanente. N° 100/101. Apprendre par l’expérience (pp.67-78). Arcueuil: Education permanente.
  • ROUSSEL, P. (2000). La motivation au travail, concepts et théorie. Les notes du LIRHE. N°326. Université de Toulouse
  • RUANO-BORBALAN, J.-Cl. (1998). La construction de l’identité. In Ruano-Borbalan, J.-Cl. (Cordonné par). L’identité, l’individu, le groupe, la société (pp.1-13). Auxerre: Sciences Humaines.
  • RUCHAT, M. (1993). L’oiseau et le cachot, naissance de l’éducation correctionnelle en Suisse romande 1800-1913. Genève: ZOE
  • SABATIER, C. & BERRY, J.-W. (1994). Immigration et acculturation. In Bourhis R.Y. & Leyens J.-P. (Ed.). Stéréotypes, discriminations et relations intergroupes. Liège: Mardaga.
  • SANTELMANN, P. (2003). L’épopée de la formation continue. In revue Sciences Humaines. N°40. Former, se former, se transformer, de la formation continue au projet de vie. (pp.10-15). Paris: Sciences Humaines.
  • SAINSAULIEU, R. (1985). L’identité au travail. Paris: Presses de la fondation nationale des sciences politiques.
  • SCHRYVE. B. (1998-3). Motivation, formation, travail. In Education permanente. N°136. Motivation et engagement en formation. (pp.139-142). Arcueuil: Education permanente.
  • SCHURMANS, M.-N (2001) La construction sociale de la connaissance comme action. In J.-M Baudouin, J. Friedrich (Ed.) Raisons éducatives. Théories de l’action et éducation. (pp.157-177). Paris-Bruxelles: De Boeck & Larcier.
  • SCHWARTZ, B. (1994). La machine au service de l’homme. In Moderniser sans exclure. (pp.215-242) Paris: La Découverte.
  • SCHWARTZ, B. (2001) Théorie de l’action ou rencontre de l’activité. In J.-M Baudouin, J. Friedrich (Ed.) Raisons éducatives. Théories de l’action et éducation. (pp.67-91). Paris-Bruxelles: De Boeck & Larcier.
  • ST.-ARNAUD, Y. (1992). Un nouveau discours de la méthode. In Connaître par l’action. (pp.1-27) Montréal: Presses de l’Université.
  • STROUMZA, J. (1997). Ingénierie de la formation. Une démarche pour concevoir, analyser, évaluer la formation. In Cahier de la section des sciences de l’éducation (n°82). B. Michel, B. Morand-Aymon, N. Perrin, J. Stroumza (Ed.), Ingénierie, évaluation et qualité en formation: Dispositif et démarche d’analyse (pp.89-115) Genève: Université de Genève.
  • ROBERT, Ch.-Nils & SARDI, M. ( ? ) Modeste note sur une note qui l’est moins. (p.2) Genève: Université de Genève.
  • TREMBLAY, J.-N. (1997). Le métier de policier et le Management. Sainte-Foy: Les Presses de l’Université de Laval.
  • VAN MAANEN, J. (1992). Comment devient-on policier ?. In Les cahiers de la sécurité intérieure. (pp.291-311). N 11 4e trimestre. Paris: IHESI
  • VAN DER MAREN, J-M. (1996). Les savoirs et la recherche pour l’éducation. In Méthodes de recherche pour l’éducation. (2ième éd.). (pp.37-57). Bruxelles: De Boeck.
  • VAN OUTRIVE, L. & ROBERT, Ph. (1999). Crime et justice en Europe depuis 1990, état de la recherche, évaluation et recommandations. Paris: L’Harmattan.
  • VAN OUTRIVE, L. (2001). La sécurité et la démocratie à la lumière des changements dans la police. In Caloz-Tschopp, M.-C. (2001). L’action Tragique du service public, se soumettre, résister, adhérer. (pp.612-623) Genève: Programme plurifacultaire d’Action humanitaire.
  • VERMERSCH, P. (1989). L’entretien d’explication dans la formation expérientielle organisée. In La formation expérientielle des adultes. (pp.271-284). Paris: La documentation française.
  • VINSONNEAU, G. (1997). Culture et comportement. Paris: Armand Colin.
  • VOUTAT, B. (2001). Défis humanitaires dans les services publics et devoir de fidélité des agents de l’Etat aspect juridiques des relations de travail dans la fonction publique. In Caloz-Tschopp, M.-C. (2001). L’action Tragique du service public, se soumettre, résister, adhérer. (pp.580-597) Genève: Programme plurifacultaire d’Action humanitaire.
  • WEINBERG, A. (1995). A quoi jouent les acteurs ? In revue des Sciences Humaines. N° 9. Les théories de l’action dans les sciences humaines. Paris: Sciences Humaines.
  • WIEVIORKA, M. (1997). Relation interethniques: complexité et ambiguïté. Migrants et formation, 109, 192.
  • WIEVIORKA, M (1985). Le sociologue et l’insécurité. In revue Sociologie du travail. N°27 (4). (pp557-569). Paris: Association pour le développement de la sociologie du travail.
  • WILSON, J.-Q & KELLING, G.L. (1982). The police and neighbourhood safety, broken windows. The Atlantic Monthy. Traduction française dans Les Cahiers de la Sécurité intérieure, (1994), N°14. (p.163-180). Paris: IHESI
  • WYVEKENS. A. & DONZELOT, J. (2000). Community policing « Chicago style ». In Les Cahiers de la sécurité intérieure. Polices post-communistes. (pp.245-267). N°41. Paris: IHESI.
  • YUNG, E. (1999). La tentation de l’ombre. Paris: Gallimard.

Mémoires de Licence

  • BURKHALER M. (2001). La collaboration entre travailleurs sociaux et îlotiers est-elle une piste pour une meilleure prévention de quartier ? Travail de fin d’étude, Institut d’Etudes Sociales de Genève.
  • DROUX, G. (1994). Face à l’Insécurité publique, une police de proximité efficace. Travail de fin d’étude. Institut de police scientifique et de criminologie. Université de Lausanne.
  • KÜNZI, D. ( 1995). Le plan pégase de la Police genevoise: Une réflexion à propos de ses implications sur l’organisation du travail et la formation du personnel. Mémoire de licence en Sciences de l’éducation, Université de Genève.
  • LARUE, N. & SCHMIDT, E. (2001). Des préjugés à la collaboration entre travailleurs sociaux et policiers. Travail de fin d’étude, Institut d’Etudes Sociales de Genève.
  • VITALI, R. (2003). Un nouvel acteur dans la vie de quartier: l’îlotier de la gendarmerie genevoise, entre rupture et prévention, entre ruptures et restaurations des liens sociaux. Genève: Université de genève, faculté de psychologie et des sciences de l’éducation.

Rapports & Conférences

  • CALOZ-TSCHOPP, M.-C. (2001). L’action Tragique du service public, se soumettre, résister, adhérer. Genève: Programme plurifacultaire d’Action humanitaire.
  • PIGEON. R. (2001). Conférence « Formation de la Police et nouvelles technologies ». Devenir une entreprise apprenante. Barcelone.
  • Programme de coopération du Conseil de l’Europe pour le renforcement de l’Etat de droit. (2001). La formation de la police et les nouvelles technologies. Barcelone.
  • Programme National de Recherche 43 « Formation et emploi ». (2002) La formation professionnelle continue dans les entreprises publiques et privées en Suisse: coûts, avantages et financement. Genève et Bâle.
  • Rapport de l’Assemblée Nationale N° 30 du 10 juillet 2002.
  • Rapport de la Commission d’enquête extraparlementaire / G8 du 3 mai 2004.
  • Rapport de la Commission européenne. (2001). Réaliser un espace européen de l’éducation et de la formation tout au long de la vie. DGEC.
  • Rapport de la Commission européenne – La situation sociale dans l’UE en 2003.
  • Rapport concernant la lutte antiterroriste présenté par la Suisse au comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1373 (2001).
  • Rapport du Département Fédérale de Justice et Police. (2001). Réexamen du système de sécurité intérieure de la Suisse, 2e partie, variantes de solutions, mesures d’urgence. Berne.
  • Rapport de l’Ecole Nationale d’Administration. (2000). La sécurité, un bien public: une démarche partagée en Europe. Paris.
  • Rapport d’études de la conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique. (1999). La formation des adultes dans les Cantons. Berne: CDIP.
  • Rapport d’information de l’Assemblée Nationale. (2002). La lutte contre l’immigration clandestine dans l’UE. N° 3683.
  • Rapport de l’Ecole Nationale d’Administration. (2002). La formation professionnelle des policiers. Promotion René Cassin. Groupe 18. Paris.
  • Rapport d’information de l’Assemblée Nationale. (2003). L’avenir d’Europol. N° 819.
  • Rapport d’information du Sénat. (2000). Session ordinaire 99 – 2000, n° 438.
  • Rapport de base OCDE. (2000). Examen thématique de l’apprentissage des adultes. Berne.
  • Rapport de l’Office d’orientation et de formation professionnelle. (2000). Le paysage de la formation continue à Genève. DIP.
  • Rapport Polymanagement Consultants sa. (1990). Les difficultés de recrutement dans la police cantonale de Genève. Genève.
  • Recherche Corruption Suisse et Crime organisé. Fonds National pour la Recherche Scientifique (FNRS – Suisse) de décembre 1996 à janvier 2000, réalisée par Nicolas Giannakopoulos et Pascal Auchlin. . www.diploweb.com
  • Recueil européen de statistiques relatives à la criminalité et à la justice pénale. Conseil de l’Europe – PC-S-ST (99) 8 DEF.
  • TURK, A. (97-98) Quand les policiers succèdent aux diplomates. Rapport d’information, commission des Lois au Sénat. Paris.