Références bibliographiques

Bibliographie des livres et articles qui accompagnent mes réflexions sur l’organisation des Polices en Suisse et en Europe.

  • BIGO, D. (1996). L’archipel des polices. (octobre) Paris Le monde diplomatique.
  • BODY-GENDROT, S & WITHOL de WENDEN, C. (2003). Police et discriminations raciales: le tabou français. Paris: Ed de l’Atelier.
  • BRODEUR, J-P. (2003). Connaître la Police, grands textes de la recherche anglo-saxonne. Sous la Direction de Jean-Paul Brodeur & Dominique Monjardet. Paris: Les Cahiers de la Sécurité Intérieur.
  • BRODEUR, J-P. (2003). Les visages de la police, pratiques et perceptions. Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal.
  • BRODEUR, J-P. (1998). Sociologie de la force publique (à propos de l’ouvrage de Dominique Monjardet). In revue de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/1998. (pp105-111). Genève: Meichtry.
  • BURKHALER M. (2001). La collaboration entre travailleurs sociaux et îlotiers est-elle une piste pour une meilleure prévention de quartier? Travail de fin d’étude, Institut d’Etudes Sociales de Genève.
  • CALOZ-TSCHOPP, M.-C. (2004). Parole, Pensée, Violence dans l’Etat, une démarche de recherche. (Vol I). Contraintes, Dilemmes, Positions des travailleurs du service public.(Vol.II). Le devoir de fidélité à l’Etat entre servitude, liberté, (in) égalité. (Vol.III). Paris: L’Harmattan.
  • CATHALA, F. (1984). La police face à la criminalité. Paris: Champ de mars. CHALOM, M. (1998). Le policier et le citoyen, pour une police de proximité. Montréal: Liber.
  • CHALOM, M. & COTE, M. (2003). Insécurité et délinquance de rue: repenser la sécurité urbaine? In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/2003. (pp.73-84). Genève: Meichtry.
  • CHALOM, M & LEONARD, L. (2001) Insécurité, police de proximité et gouvernance local. Paris: Harmattan.
  • CHALOM, M. (2001). Sentiment de sécurité et police de proximité: un rendez-vous manqué? In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/2001. (pp.103-116). Genève: Meichtry.
  • CUSSON, M. (2011). L’Art de la sécurité, ce que l’histoire de la criminologie nous enseigne. Montréal: Urtubise
  • CUSSON, M. (2003). Les territoires de la délinquance. In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N° 4/2003. (pp.387- 396). Genève: Meichtry.
  • COTE, M. & CHALOM, M. (2003). Insécurité et délinquance de rue: repenser la sécurité urbaine? In revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N°1/2003. (pp.73-84). Genève: Meichtry.
  • DELACHAUX, P. (2011). Grave Panique. Genève: Zoé.
  • DELACHAUX, Y.P. (2010). Paroles de policiers. (pp.32-35) In Revue Tangram. N°26 (décembre). Berne: Commission fédérale contre le racisme CFR.
  • DELACHAUX, Y.P. & MAILLARD, F. (2010) Policier, gardien de la paix? Charmey: Les éditions de l’Hèbe. Coll. La Question.
  • DELACHAUX, Y.P. & MAILLARD, F. (2009) Police, état de crise? Une réforme nécessaire. Lausanne: Revue Economique et Sociale.
  • DELACHAUX, Y.P. (2008). Question policière: La culture policière est-elle favorable pour générer une nouvelle action de pensée? (pp.8-12) Vol 66 N°2 (juin) Police et nouvel ordre social Lausanne: Société d’études économiques et sociales.
  • DELACHAUX, Y.P. (2007) Présumé non coupable, des flics contre le racisme. Saint-Maurice: L’Aire de famille.
  • DELACHAUX, Y.P. (2006). Le racisme est l’arbre qui masque le débat? Revue Repère Social N°76 – avril 2006. Genève: Hospice Général.
  • DELACHAUX, Y.P. (2005) Œuvrer pour la formation des policiers; La police genevoise. FAPSE. Université de Genève.
  • DELACHAUX, Y.P. (2005). Science de l’éducation et formation des policiers. (pp.207-214). In Revue Economique et Sociale. N°3 (septembre) Entreprise et cultures: vers une compétence interculturelle. Lausanne: Société d’études économiques et sociales.
  • DELACHAUX, Y.P. (2005). Science de l’éducation et formation des policiers, l’ingénierie de la formation et la capitalisation d’expériences professionnelles pour le développement d’une professionnalisation du métier policier. (pp.479-486). In Revue Internationale de Criminologie et de Police Technique et Scientifique. Genève: RICPTS.
  • DELACHAUX, Y.P. (2005). Police et discriminations raciales. (pp.259 – 273). In Revue TABOU (1) Nous autres. Genève: Musée d’ethnographie
  • DELACHAUX, P. (2003). Flic de Quartier. Genève: Zoé. DIEU, F. (2006). Anomie préurbaine et sécurité publique. Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. Vol. LIX, N° 3/2006. (pp.288-299). Genève: Meichtry.
  • DIEU, F. (2008). Sociologie de la Gendarmerie. Paris: L’Harmattan
  • DIEU, F. (2001). Aperçu sur les expériences françaises de police de proximité. Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. N° 3/2001. (pp.259-270). Genève: Meichtry.
  • DONZELOT, J. & WYVEKENS. A. (2000). Community policing «Chicago style ». In Les Cahiers de la sécurité intérieure. Polices post-communistes. (pp.245-267). N°41. Paris: IHESI.
  • DROUX, G. (1994). Face à l’Insécurité publique, une police de proximité efficace. Travail de fin d’étude. Institut de police scientifique et de criminologie. Université de Lausanne.
  • ECKMANN, M. (2004). Identités en conflit, dialogues des mémoires. Enjeux identitaires dans les rencontres intergroupes. Genève: IES éditions.
  • FERAUD, H. (1979). Le rôle social de la police dans la prévention de la criminalité dans une société moderne et plus particulièrement, dans la prévention de la délinquance juvénile. Etudes relatives à la recherche criminologique (Vol XVI), La police et la prévention de la criminalité. Strasbourg: Comité européen pour les problèmes criminels.
  • FONTENEAU-DEHENNAULT, F. (2002). Une Psy chez les flics. Paris: E-dite. Formation de la police concernant les relations avec les migrants et les groupes éthniques (2001) Strasbourg: Conseil de l’Europe.
  • FOUCAULT, M. (1975). Surveiller et punir. Paris: Gallimard.
  • HAUGE, M.R. (1979). Attitude du public à l’égard de la police et de son rôle préventif. Etudes relatives à la recherche criminologique (Vol XVI), La police et la prévention de la criminalité. Strasbourg: Comité européen pour les problèmes criminels.
  • HOUGARDY, L. (2006) L’usage de la force par les forces de l’ordre et le concept de létalité réduite. In Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. Vol LIX N° 3 2006, (pp.310-325) Genève: Marcel Meichtry.
  • JEANJEAN, M. (1990). Un ethnologue chez les policiers, Paris: A.M. Métailié.
  • KELLING, G. & WILSON, J.-Q. (1994). La police et la sécurité du voisinage, les vitres cassées. In Cahier de la sécurité intérieure. N°14. (p.163-180). Paris: IHESI
  • KELLING, G.L. & WILSON, J.-Q. (1982). The police and neighbourhood safety, broken windows. The Atlantic Monthy. Traduction française dans Les Cahiers de la Sécurité intérieure, (1994), N°14. (p.163-180). Paris: IHESI.
  • KÜNZI, D. (1995). Le plan pégase de la Police genevoise: Une réflexion à propos de ses implications sur l’organisation du travail et la formation du personnel. Mémoire de licence en Sciences de l’éducation, Université de Genève.
  • LARUE, N. & SCHMIDT, E. (2001). Des préjugés à la collaboration entre travailleurs sociaux et policiers. Travail de fin d’étude, Institut d’Etudes Sociales de Genève.
  • LEVY, R. & MONJARDET, D. (2002). Les polices nationales et l’unification européenne, enjeux et interactions. In Cultures et Conflits N°48: Approches comparées des polices en Europe(pp.5-14). Paris: L’Harmattan.
  • LEVY, R. (2001/3) Egon Bittner et le caractère distinctif de la police: quelques remarques introductives à un débat. (Vol 25) (pp.279-283) Paris: Déviance et Société
  • L’HEUILLET, H. (2002). La généalogie de la police. In Cultures et conflits n°48: Approches comparées des polices en Europe. (pp.109-132) Paris: L’Harmattan.
  • L’HEUILLET, H. (2001). Basse politique haute police: une approche historique et philosophique de la police. Paris: Fayard.
  • LHUILIER, D. (1987). Les policiers au quotidien. Une psychologue dans la Police. Paris: Harmattan.
  • LORIOL, M. (2012). Répertoire d’action et travail collectif dans l’activité des brigades de police-secours. Les mondes du travail, n° 11 (pp 27-42)Cachan: IDHE
  • LOUBET DEL BAYLE, J.-L. (2012). Le sociologue et le policier, un difficile dialogue. In Les cahiers de la sécurité intérieure. (pp.147-156). N 20 2e trimestre. Paris: IHESI.
  • LOUBET DEL BAYLE, J.-L. (2006). Police et Politique, une approche sociologique. Paris L’Harmattan.
  • LOUBET DEL BAYLE, J.-L. (2006). Police et Prévention in Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique. Vol LIX N° 3 2006, (pp.259-264) Genève: Marcel Meichtry
  • LOUBET DEL BAYLE, J.-L. (2004). Paradoxes de la réponse policière in Revue internationale de criminologie et de la police technique et scientifique, Vol LVII N° 3 2004, (pp.279-286) Genève: Marcel Meichtry.
  • LOUBET DEL BAYLE, J.-L. (2004). Une approche de la notion de la police in Revue internationale de criminologie et de la police technique et scientifique, Vol LVII N° 2 2004, (pp.159-176) Genève: Marcel Meichtry.
  • MATELLY, J-H. & MOUHANNA, Ch.(2007). Police, des chiffres et des doutes. Paris Michalon.
  • MONJARDET, D. (2003). Connaître la Police, grands textes de la recherche anglo-saxonne. Sous la Direction de Dominique Monjardet & Jean-Paul Brodeur. Paris: Les Cahiers de la Sécurité Intérieur.
  • MONJARDET, D. & LEVY, R. (2002). Les polices nationales et l’unification européenne, enjeux et interactions. In Cultures et Conflits N°48: Approches comparées des polices en Europe(pp.5-14). Paris: L’Harmattan.
  • MONJARDET, D. (2002). L’insécurité: police et sécurité dans l’arène électorale. In revue Sociologie du travail. N°4-oct-déc. La sociologie, les sociologues et l’insécurité. (pp543-580). Paris: Association pour le développement de la sociologie du travail.
  • MONJARDET, D. (1996). Ce que fait la police. Sociologie de la force publique. Paris: Découverte.
  • MONJARDET, D. (1985). A la recherche du travail policier. In revue Sociologie du travail. N°27 (4). (pp391-407). Paris: Association pour le développement de la sociologie du travail.
  • MOUHANNA, Ch. (2011). La Police contre les citoyens. Paris: Champs Social.
  • MOUHANNA, Ch. & MATELLY J-H. (2007). Police, des chiffres et des doutes. Paris: Michalon.
  • MOUHANNA, Ch. (2006). Le policier face au public: le cas des banlieues. In En quête de sécurité, causes de la délinquance et nouvelles réponses, (2003) sous la direction de ROCHE, S. (pp. 241-253) Paris: Armand Colin.
  • MUCCHIELLI, L. (2008). La Frénésie sécuritaire, retour à l’ordre et nouveau contrôle social. Paris: La Découverte.
  • MUCCHIELLI, L. & ROBERT, P. (2002). Crime et Sécurité, l’état des savoirs. Paris: La Découverte.
  • PICHON, Ph. (2007). Journal d’un flic. Paris: Flammarion
  • PICHONNAZ, D. (2017). Devenirs policiers. Une socialisation professionnelle en contraste. Lausanne : Antipodes, coll. Le livre politique - CRAPUL
  • ROBERT, P. & MUCCHIELLI, L. (2002). Crime et Sécurité, l’état des savoirs. Paris: La Découverte.
  • ROCHE, S. (2006). Le frisson de l’émeute, violences urbaines et banlieues. Paris Seuil
  • ROCHE, S. (2004). Réformer la police et la sécurité, les nouvelles tendances en Europe et aux Etats-Unis. Paris: Odile Jacob.
  • ROCHE, S. (2003). En quête de sécurité, Causes de la délinquances et nouvelles réponses. Paris: Armand Colin
  • RUCHAT, M. (1993). L’oiseau et le cachot, naissance de l’éducation correctionnelle en Suisse romande 1800-1913. Genève: Zoé
  • SAVAGE, S. (2007). Police Reform, force for change. Oxford: Oxford University Press
  • SHEPTYCKI, J. (2002). La problème de la responsabilité et de l’action policière sous tous ses aspects, pour une cartographie générale de la responsabilité en matière de police à l’ère post-moderne. In Cultures et conflits n°48: Approches comparées des polices en Europe. (pp.81-105) Paris: L’Harmattan.
  • SOUID, S & MONTALI, J-M. (2010). Omerta dans la police. Paris: Le Cherche midi
  • TERRY J. (2005). 1000 jours pour vaincre l’insécurité. Paris: Créaphis.
  • VAN MAANEN, J. (1992). Comment devient-on policier?. In Les cahiers de la sécurité intérieure. (pp.291-311). N 11 4e trimestre. Paris: IHESI.
  • VAN OUTRIVE, L. (2005). La nouvelle Police belge, désorganisation et improvisation. Bruxelles: BRUYANT
  • VAN OUTRIVE, L. (2001). La sécurité et la démocratie à la lumière des changements dans la police. In Caloz-Tschopp, M.-C. (2001). L’action Tragique du service public, se soumettre, résister, adhérer. (pp.612-623) Genève: Programme plurifacultaire d’Action humanitaire.
  • VAN OUTRIVE, L. & ROBERT, Ph. (1999). Crime et justice en Europe depuis 1990, état de la recherche, évaluation et recommandations. Paris: L’Harmattan.
  • VITALI, R. (2003). Un nouvel acteur dans la vie de quartier: l’îlotier de la gendarmerie genevoise, entre rupture et prévention, entre ruptures et restaurations des liens sociaux. Genève.
  • WIEVIORKA, M. (1985). Le sociologue et l’insécurité. In revue Sociologie du travail. N°27 (4). (pp557-569). Paris: Association pour le développement de la sociologie du travail.
  • WILLEMIN, J. (2008). Police et minorités éthniques, une approche écologique de la quête du délinquant. Faculté des Sciences économiques et sociales. Université de Genève.
  • WILSON, J.-Q & KELLING, G.L. (1982). The police and neighbourhood safety, broken windows. The Atlantic Monthy. Traduction française dans Les Cahiers de la Sécurité intérieure, (1994), N°14. (p.163-180). Paris: IHESI.
  • WITHOL de WENDEN, C & BODY-GENDROT, S. (2003). Police et discriminations raciales: le tabou français. Paris: Ed de l’Atelier
  • WYVEKENS. A. & DONZELOT, J. (2000). Community policing «Chicago style ». In Les Cahiers de la sécurité intérieure. Polices post-communistes. (pp.245-267). N°41. Paris: IHESI. YUNG, E. (1999). La tentation de l’ombre. Paris: Gallimard.