Asie du sud-est

asie sud est

Plus qu’un autre continent, j’ai une relation affective avec l’Asie du Sud-est en raison d’une certaine littérature qui accompagne mes pas depuis toujours, j’ai d’ailleurs relaté l’une de mes missions de police dans mon second roman: «Flic à Bangkok».
Plus encore, en quittant mon métier policier je suis parti sur les routes d’auteurs qui comptent dans ma vie, mon quotidien, Duras, Loti, Malraux, Kessel… dont le périple est raconté dans «Déroute», livre de voyage directement inspiré de mes chroniques de voyages. Je suis beaucoup sur les routes, et j’y reste. J’aime les senteurs d’Asie, les pluies des moussons, les villes trépignantes… 
Il y a une et mille façons de raconter l’Asie, j’en ai choisi quelques-unes, impatient d’y retourner, d’y écrire, ce n’est peut-être pas tout-à-fait un hasard que le titre de mon prochain roman soit: «Saigon5».

30
mai
2017

Luan Prabang