30
mai
2017

Luan Prabang

Saison des pluies sur Luang Prabang. Les routes en terre rouge. Chaussures crottées. Les vêtements collent à la peau. Les toiles de tente colorées recouvrent les rues, protègent les marchandises. Marché de nuit. Je m’installe sur l’un de ces tabourets bas en plastique que l’on retrouve absolument partout en Asie du Sud-est. Je commande une bière Lao et une soupe traditionnelle, saucisses, nouilles, légumes et champignons. L’eau de pluie ruissèle contre les murs, s’abat sur les tentes et se déverse dans la rue, emportant avec elle des déchets de toutes sortes. A cette saison il n’y a que peu de touristes, quelques routards, dont un certain nombre de filles seules, françaises ou australiennes. J’apprécie. Nos chemins s’entrecroisent. J’observe les visages. Les laotiennes sont d’une beauté vertigineuse. J’engage la conversation avec Kye qui tient l’établissement mobile ou je me trouve, trois chaises plastique, un plateau en bois monté sur quatre pots de terre cuite, un frigo sur roulette décoré de publicités, whiskys et bières laotiennes, lait condensé sucré Nestlé.

Il y a trois semaines j’ai franchi le poste frontière de Houei Sai. Flics sévères. Visa accordé après négociation. Trente-cinq US dollars. Fouille en règle de mes affaires. J’ai chaud et transpire considérablement, comme lors des journées caniculaires de la Havane où j’ai séjourné l’année passée. Rentré déshydraté. Hospitalisation aux hôpitaux universitaires de Genève. Je commande une eau gazeuse et une bière. Kye se lève et ouvre les bouteilles. Au passage il prend un alcool de riz de la région. Il me sert un verre. Je sais que la bouteille va y passer. Luang Prabang est LA ville du Laos. Je vais y rester des semaines. Écrire mon nouveau roman. L’ancienne capitale est franco-laotienne. Tout rappelle le protectorat français. Elle a du charme. Nostalgie romanesque. La ferveur religieuse bouddhiste est omniprésente dans la province. Les pagodes se succèdent. Moins ostentatoires qu’en Thaïlande. Ça me convient mieux.

Ces jours je me suis levé aux alentours de cinq heures du matin. Pas question d’échapper aux longues processions des moines. Rues bondées de robes orange. Les offrandes quotidiennes sont remises par une population respectueuse du protocole. Il est inutile de vouloir y échapper. Bouddha rythme la vie laotienne. J’ai navigué des jours sur le Mékong à bord d’un vieux chalutier au pont en teck noir, cabines aménagées d’une couchette et d’un ventilateur, d’une salle d’eau. J’ai sympathisé avec le capitaine, une trogne. J’ai traversé les cols et vallées vertes de la province Xieng Khouang, si proche du Vietnam, avant de rejoindre l’ancienne capitale. Quand le cœur m’en dira je prendrai la route de Vientiane et la province du Champassak. Découvrir les ruines khmères de Wat Phu, les chutes d’eau Khonephapheng et suivre l’ancienne voie ferrée française, puis seulement alors me hasarder au Cambodge, retrouver ce pays, son delta, et encore Saigon au Vietnam. Les journées s’écoulent les unes après les autres. Je prends le risque de lâcher les amarres, sans trop de repères.

Me reste l’unique discipline de tous les jours écrire quelques lignes, sans tarir la source de mon imagination.

Luang_prabang_laos_000
Luang_prabang_laos_001
Luang_prabang_laos_002
Luang_prabang_laos_003
Luang_prabang_laos_004
Luang_prabang_laos_005
Luang_prabang_laos_006
Luang_prabang_laos_007
Luang_prabang_laos_008
Luang_prabang_laos_009
Luang_prabang_laos_010
Luang_prabang_laos_011
Luang_prabang_laos_012
Luang_prabang_laos_013
Luang_prabang_laos_014
Luang_prabang_laos_015
Luang_prabang_laos_016
Luang_prabang_laos_017
Luang_prabang_laos_018
Luang_prabang_laos_019
Luang_prabang_laos_020
Luang_prabang_laos_021
Luang_prabang_laos_022
Luang_prabang_laos_023
Luang_prabang_laos_024
Luang_prabang_laos_025
Luang_prabang_laos_026
Luang_prabang_laos_027
Luang_prabang_laos_028
Luang_prabang_laos_029
Luang_prabang_laos_030
Luang_prabang_laos_031
Luang_prabang_laos_032
Luang_prabang_laos_033
Luang_prabang_laos_034
Luang_prabang_laos_035
Luang_prabang_laos_036
Luang_prabang_laos_037
Luang_prabang_laos_038
Luang_prabang_laos_039
Luang_prabang_laos_040
Luang_prabang_laos_041
Luang_prabang_laos_042
Luang_prabang_laos_043
Luang_prabang_laos_044
Luang_prabang_laos_045
Luang_prabang_laos_046
Luang_prabang_laos_047
Luang_prabang_laos_048
Luang_prabang_laos_049
Luang_prabang_laos_050
Luang_prabang_laos_051
Luang_prabang_laos_052
Luang_prabang_laos_053
Luang_prabang_laos_054
Luang_prabang_laos_055
Luang_prabang_laos_056
Luang_prabang_laos_057
Luang_prabang_laos_058
Luang_prabang_laos_059
Luang_prabang_laos_060
Luang_prabang_laos_061
Luang_prabang_laos_062
Luang_prabang_laos_063
Luang_prabang_laos_064
Luang_prabang_laos_065
Luang_prabang_laos_066
Luang_prabang_laos_067
Luang_prabang_laos_068
Luang_prabang_laos_069
Luang_prabang_laos_070
Luang_prabang_laos_071
Luang_prabang_laos_072
Luang_prabang_laos_073
Luang_prabang_laos_074
Luang_prabang_laos_075
Luang_prabang_laos_076
Luang_prabang_laos_077
Luang_prabang_laos_078
Luang_prabang_laos_079
Luang_prabang_laos_080
Luang_prabang_laos_081
Luang_prabang_laos_082
Luang_prabang_laos_083
Luang_prabang_laos_084
Luang_prabang_laos_085
Luang_prabang_laos_086
Luang_prabang_laos_087
Luang_prabang_laos_088
Luang_prabang_laos_089
Luang_prabang_laos_090
Luang_prabang_laos_091
Luang_prabang_laos_092