31
mai
2017

Calvi (Corse)

De l’authenticité à nos portes…

Je dois m’isoler pour débuter mon prochain roman. Au hasard je pointe la carte, la méditerranée, une île : la Corse. Je vous ai déjà présenté des sites européens, notamment Venise, une rencontre avec Hemingway, Truman Capote et Corto Maltese, et aussi Paris, un circuit littéraire qui entrouvre la voie secrète pour atteindre la librairie Shakespeare, quai Montebello. Mais rien encore sur la Corse, et ça tombe bien, la descendante d’une prêtresse Voodoo de Jamaïque s’y est installée après plusieurs odyssées. On me l’a recommandée. Aussi ce sera Calvi, en Balagne, région de Haute-Corse qui s’étend du désert des Agriates, au pays de Sevi-in-Fora et le massif du Monte Cinto. Prenons notre temps, le bateau pour nous y rendre. La traversée Nice – Calvi est baignée par le soleil. Le navire glisse sur une eau lisse comme un miroir. Les légères oscillations du bâtiment font surgir de douces pensées. Je note. Je dessine. Je rature. Ainsi débute mes premiers réflexes d’auteur qui s’éloigne de chez soi pour entreprendre une nouvelle aventure romanesque. Des couples de dauphins se mesurer en vitesse. Je me laisse emporter par mes songes d’époque de la Compagnie des Messageries Maritimes, départ du port de la Joliette à Marseille, pour ailleurs… À destination de la Corse il ne s’agit que de quelques heures de navigation, huit heures tout au plus. Arrivée à Calvi. La Citadelle et le Fort Mozzelo sont majestueux. La légende prétend que Christophe Colomb y est né. Déjà j’ai les mirettes qui balayent la ville, ses maisons ocres, les bars et restaurants qui longent le quai Landry, son port de plaisance dans lequel se côtoient de vieux marins, des pêcheurs, des familles, de nouveaux riches et des plus anciens, un peu à l’écart la plage de sable, la pinède et la gare, son tortillard qui relie Calvi à Bastia et Ajaccio, via les plages de l’Ile-Rousse. Un demi-tour pour admirer une chaîne de montagne parmi les plus hautes de Corse. Le climat : caniculaire. Je passe l’église Sainte Marie, la rue Clemenceau et pousse la porte de chez Lisandru l’épicier. Je l’avais fréquenté lors d’une mission de police. Il me file une accolade à l’ancienne, vérifie si je ne suis pas suivi, ensuite de quoi me fait asseoir devant un plat de charcuteries et une boutanche de vin de la région. Lisandru m’observe l’œil brillant, de cette force toute corse qui vous aime ou vous rejette. Je lui parle de ma jamaïcaine. « Je vais voir… » Lisandru n’enrobe jamais l’essentiel des choses avec des mots inutiles. J’ai alors cessé de compter les amis qui ont franchi sa porte pour s’installer à notre table, refaire le monde, bien sûr qui tourne autour de leur île, sans ne jamais l’atteindre… Les heures se sont écoulées lorsqu’une femme noire des Caraïbes est assise en face de moi, j’ai l’impression qu’elle est apparue. Elle a posé un Tarot. Elle m’a volé un baiser. Lisandru m’a jeté une œillade, un clin d’œil. Calvi, des mystères à nos portes, une cité pour celles et ceux pour qui l’amitié compte.

Le légionnaire Stoïan

Stoïan n’a pas oublié d’être costaud. Le genre qui file des complexes quand on se compare le ventre et les biceps. C’est un roumain. Origine Gitan. Légionnaire. 2ième REP. Parachutiste. Installé à Calvi depuis 20 ans. Il a fait l’Opération Pélican. Pas celle de 53 en Indochine. Celle de 97 au Congo Brazzaville sous les ordres de Landrin. Le Général. Bref, c’est le type qui fut positionné au bord du fleuve et qu’en a pris plein la gueule dix jours durant pour assurer le sauvetage de centaines d’européens. Stoïan m’a serré la main, j’ai cru y laisser mes doigts. « T’as une bonne tronche », m’a-t-il lâché en décapsulant deux bières corses. Pas pu refuser. Il me demande comment j’ai rencontré Lisandru. Je tais l’affaire de police et explique que je chronique Calvi pour le GHI, un hebdomadaire genevois, et qu’à ce titre Lisandru… Stoïan acquiesce, la confiance est gagnée, alors il débite des histoires pas croyables sur la Légion dans la région. Autant d’histoires à resservir dans mes romans.

Corse_calvi_01
Corse_calvi_02
Corse_calvi_03
Corse_calvi_04
Corse_calvi_05
Corse_calvi_06
Corse_calvi_07
Corse_calvi_08
Corse_calvi_09
Corse_calvi_10