Policier, gardien de la paix ?

Quel gardien et pour quelle paix ?

policier gardien de la paixIl est nécessaire de sauvegarder la paix sociale dans nos quartiers. L’objecteur de conscience, Frédéric Maillard, et l’expert de police, Yves Patrick Delachaux, partagent, au croisement de leurs expériences et de leurs savoirs, leurs points de vue – étayés par de solides références – et présentent leurs propositions innovantes et exclusives. Les deux auteurs développent une approche de la sécurité collective qui mobilise non seulement les diverses polices mais aussi de nombreux acteurs sociaux comme, par exemple, les animateurs socioculturels. L’assermentation réservée jusque-là aux policiers pourrait-elle s’étendre à d’autres professionnels ? Cet ouvrage est un véritable postulat. Cette dernière contribution fait suite à Police, état de crise ? Une réforme nécessaire (2009) et Présumé non coupable, des flics contre le racisme (2007). Après l’ébauche de propositions concrètes pour la pratique policière, après l’analyse institutionnelle du monde policier, ils décrivent les missions de la police d’un Etat de Droit sous la forme d’un guide documenté, abordable et concret, qui ouvre le chemin d’une meilleure compréhension pour un service et une protection d’Etat disposant de pouvoirs exclusifs et exceptionnels. Les deux auteurs sont, une nouvelle fois, en faveur de policiers forts, pour que ceux-ci ne s’avouent jamais vaincus par la peur, pour qu’ils ne capitulent pas face à une société toujours plus complexe... en troquant leur posture de gardien de la paix contre celle de la violence... pouvant conduire à la guerre.

Découvrez l’analyse de «Policier, gardien de la paix?» effectuée par K-libre.fr le site culturel électronique français.

A première vue - RTS

Lien RTS