11
mars
2011

Courrier International

Un Helvète chez les flics de banlieue

Courrier International - Anthony Bellanger

Courrier International

C’était en France, juste après les émeutes en banlieue de 2005. Patrick Delachaux était alors responsable de l’éthique et des droits de l’homme pour la police genevoise et effectuait une sorte de stage d’observation dans le commissariat du 9-3.
Embarqué un nuit de patrouille dans une voiture de la brigade anticriminalité (BAC), le Suisse entend un de ses collègues français, parce qu’il venait de frôler une vieille dame en roulant trop vite, s’exclamer: «Je l’ai grave paniquée, la mémé!» «Là, j’ai su que j’avais mon titre», explique-t-il au quotidien Le Temps.
Le roman, commencé dans un univers de mafia chinoise, est vite happé par son véritable sujet: le divorce désormais consommé entre la population marginalisée et «une police qui se comporte parfois comme une armée d’occupation».