Flic à Bangkok

Flic a BangkokJ’ai toujours aimé écrire. Après mon entrée dans la police, j’ai commencé à prendre des notes sur mon travail et celui de mes collègues. Mon premier livre était avant tout le témoignage de ce que j’ai vécu en tant que flic de quartier. Aujourd’hui, avec Flic à Bangkok, je crois avoir véritablement basculé dans le monde du roman. L’intrigue relate les mésaventures réellement survenues à des collègues français qui ont été confrontés au grand banditisme en Asie. J’ai mis aussi dans ce bouquin toute ma connaissance de la Thaïlande, un pays que je connais bien. J’apprécie le style dépouillé de Céline et Flic à Bangkok est une sorte de voyage au bout de la nuit. J’aime aussi des auteurs tels que Joseph Kessel, Jack Kerouac, Nicolas Bouvier, Blaise Cendrars. Je suis surtout attiré par les écrivains qui ont bourlingué et connu des vies aventureuses. Paradoxalement, les polars ne sont pas vraiment ma tasse de thé. Mais maintenant que j’ai mis un pied dans ce créneau, je vais m’y intéresser de plus près.

Quatrième de couverture
Quand on est dépêché par Europol à Bangkok pour y éclaircir le rôle d’un Occidental dans un trafic de drogues et d’enfants d’ampleur internationale, on n’a pas de la ville la vision idyllique d’un dépliant touristique. Patrick, flic blanc, rompu aux techniques de l’élite policière européenne, doit maintenant jouer sur l’échiquier thaïlandais, dont les règles sont bien différentes, et où il apprend comment se donnent les coups à mesure qu’il les reçoit. Au-delà de l’anecdote, c’est la rencontre de l’Orient et de l’Occident, vue par un policier qui ne connaît de règles que celles édictées par son pays et par les truands. A Bangkok, tout le heurte et le séduit, et il comprend vite que les subtilités de ce monde lui échappent. Alors comment mener à bien son enquête, comment en saisir les enjeux ?

C’est son voyage au bout de la nuit qui nous est conté ici, car Patrick reçoit l’aide inattendue de Louis-Ferdinand Céline. La désillusion mènera-t-elle Patrick de l’autre côté de la vie ?

Le 12:45 - RTS - 18/11/2005